Vous êtes ici

La gestion

Les objectifs généraux de la gestion écologique mise en oeuvre sur le site sont la restauration et le maintien sur le long terme des habitats naturels pour favoriser la diversité du vivant.

Quelles sont les menaces qui pèsent sur le site ?

- l'assèchement estival : le marais perd trop d'eau en été et l'abaissement prononcé du niveau de la nappe d'eau entraine la minéralisation de la tourbe. Ce changement de conditions édaphiques compromet le maintien des habitats tourbeux et risque d'entrainer ainsi la disparition de la flore et de la faune inféodée aux zones humides.

- la dynamique de boisement naturel : les saules et les bouleaux ont tendance à coloniser rapidement le milieu en l'absence d'entretien (fauche, pâturage). Cette évolution vers le boisement pose de réelles difficultés au gestionnaire et se trouve de plus accélérer à la faveur de l'assèchement du marais.

Quelle est la gestion réalisée pour contrecarer ces menaces ?

Restauration hydraulique : une étude poussée sur le fonctionnement hydraulique du marais à permis de comprendre quelles étaient les sources d'alimentation en eau du site et quelles en étaient les pertes. Ceci à permis entre autre d'aboutir à des propositions d'aménagements permettant de retenir l'eau à une hauteur minimale en période estivale. La gestion du seuil se fera de manière à préserver la continuité écologique des cours d'eau pour la faune piscicole mais aussi de manière à ne pas inonder d'avantage le marais pour préserver les activités agricoles périphériques.

 Le pâturage extensif : extensif signifie que la densité d'animaux mis à pâturer est faible (entre 0,5 et 1UGB/ha). L'objectif n'est pas de conduire le troupeau de manière agricole avec une optique de production mais bien d'avoir une action sur le milieu naturel permettant de limiter "l'embroussaillement" en évitant le surpâturage qui banalise le cortège floristique.

Ces "tondeuses" naturelles sont représentées par huit chevaux Camarguais et un boeuf Highland Cattle au Marais du Grand Hazé. Ce sont des races rustiques qui supportent bien les conditions de vie difficile du site et ne nécessitent que peu de soins vétérinaires. Plusieurs personnes sont missionnées pour surveiller quotidiennement les animaux et ainsi veiller à leur bien être qui constitue une priorité.